jeudi 08 avril 2021

Mesurer, analyser et améliorer tes marges

0  commentaires

Introduction - Taux Horaire et Marge Brute

Dans la gestion de ton activité, il y a deux indicateurs qui sont particulièrement importants.

Il est primordial de pouvoir les suivre en permanence pour analyser, mesurer et maîtriser la rentabilité de ton activité.

Ces deux indicateurs sont, d'une part, ton taux de marge brute réalisée sur la vente de produits et, d'autre part, le taux horaire moyen de main d'oeuvre que tu facture à tes clients.

Je viens d'avoir une discussion intéressante avec l'une de mes abonnées. Elle gère avec son mari une entreprise
de peinture en bâtiment et je lui ai expliqué comment faire avec Henrri pour avoir en permanence une mesure de la marge brute réalisée sur les chantiers.

Il m'a semblé particulièrement intéressant de pouvoir partager ça avec toi.

Et donc, tout de suite, allons voir ensemble dans Henrri comment s'y prendre pour connaitre en permanence la situation de ton entreprises en termes de taux de marge brute.

Tableau d'analyse et indicateurs clés

Alors, nous sommes dans Henrri dans un compte qui vient d'être créé. Je vais commencer par te montrer ici dans le tableau d'analyse. Dans l'onglet chiffre d'affaires ici, on a la possibilité de comparer ensemble deux périodes sur un certain nombre d'indicateurs.

On a ici le chiffre d'affaires global et ensuite on a une décomposition du chiffre d'affaires pour la vente
de produits sur la vente de services.

Aujourd'hui, on va s'intéresser particulièrement à la vente de produits et en particulier à cette ligne là. Qui est le taux de marge réalisée sur la vente des produits.

Donc, tu vois que pour l'instant, le compte vient d'être créée. Elle est vide, tout est à zéro et au fur et à mesure de ta facturation dans Henrri, ces chiffres vont évoluer pour afficher en permanence ton taux de marge brute réellement appliqué sur ta vente de produits.

Établir un devis qui répond à tes objectifs de marge

On va donc aller voir comment ça se passe en créant un devis. Je vais créer un devis pour Mme Durand, qui a besoin de faire repeindre son séjour.

Je vais créer un regroupement. Puisque j'ai activé l'option regroupement, qui est accessible dans tous les comptes
Henrri gratuits et mon regroupement va avoir pour désignation remise en peinture de votre séjour.

Je vais ensuite venir modifier le regroupement et à l'intérieur du regroupement, je vais rajouter des articles.

Je vais d'abord ajouter un article de type services pour facturer ma main d'oeuvre. Je vais proposer un forfait
que je vais vendre 450 euros.

Je vais ensuite ajouter des produits. On va utiliser une couche primaire, on prévoit d'en utiliser trois pots,
trois pièces qu'on a achetée 16 euros 50 et qu'on veut revendre avec un taux de marge de 40%.

C'est important, je te disais tout à l'heure, que parmi les indicateurs importants pour le pilotage de ton activité,
il y avait un taux de marge brute, objectif si tu t'es fixé dans ton prévisionnel pour l'année, une marge brute moyenne de 40% sur chacun de tes devis dans Henrri.

Il faut au moins que tu fixes un taux de marge de 40%. Donc le prix de vente est déterminé par le prix d'achat que tu vas payer à ton fournisseur et le taux de marge que tu t'es fixé. Fais bien le calcul dans ce sens là. Ne fixe pas toi même le prix de vente fixe, ton prix d'achat et ton taux de marge objectif.

Donc, en fixant ces informations, tu vois que j'ai fixé mon prix d'achat. J'ai fixé un taux de marge et Henrri a
calculé le prix de vente unitaire qui va nous permettre d'avoir notre objectif de 40%. Et donc, comme on a trois pièces et bien le prix de vente total de la ligne est de 82 euros 50. Tu vois qu'en même temps, Henrri ici m'indique la situation de mon devis avec le total hors taxes, le total TTC et la décomposition de chiffre d'affaires entre les produits et les services.

Je vais rajouter. Un autre produit qui va être pots de peinture d'impression. On en a prévu trois également. Ceux là nous ont coûté 25 euros à l'achat et c'est toujours pareil. On veut réaliser une marge de 40%.

J'ai terminé la construction de mon regroupement. Il est simple pour la démonstration. Je revient sur l'édition des lignes. On a ici le détail du regroupement et on voit toujours ici notre décomposition dans mon devis. J'ai 657 euros 51 de chiffre d'affaires total qui se décompose en 450 euros de services de main d'oeuvre et 207 euros 51 de produits avec un taux de marge brute que j'ai fixé à 40 pour cent.

Je reviens sur mon document. Voilà comment cela apparaît pour le client. Bien entendu, lui a le prix global du forfait, mais n'a pas le détail des prix sur les éléments qui composent le regroupement. Nous voilà ici. Notre chiffre d'affaires total. Je vais valider mon devis. Et je peux l'envoyer aux clients quand j'ai créé mon devis ici, j'ai bien créé un devis qui est aligné avec mes objectifs, mes objectifs en termes de taux horaire, de main d'oeuvre facturé et ça, on pourra y revenir dans une prochaine vidéo, mais également mes objectifs en termes de taux de marge brute facturés à mon client. J'ai construit mon devis pour avoir une marge brute de 40 sur ma vente de marchandises qui est, d'après ce que j'ai fixé dans mon prévisionnel, conforme avec mes objectifs de l'année pour atteindre ce que je me suis fixé.

Le point qui va être important maintenant, c'est de vérifier qu'au cours du chantier, on n'a pas de dérive. Bien sûr,
à la fin, quand on va réellement facturer le chantier au client lorsqu'il est terminé, eh bien on ait des chiffres qui soient conformes aux objectifs que nous nous sommes fixés. Pour l'instant, c'est simplement un devis qu'on a réalisé.

Donc, bien sûr, on a aucun chiffre d'affaires facturé. Et si nous retournons voir dans le tableau d'analyse pour l'instant, bien entendu, on n'a toujours pas de chiffre d'affaires réalisé puisque le chiffre d'affaires n'est enregistré qu'au moment de la facturation.

La facturation qui vient valider la fin du chantier et qui vient incrémenter les différents compteurs, dont Henrri.

Renseigner les coûts réels lors de la facturation

Ce qu'on va faire maintenant, c'est qu'on va aller facturer le chantier. Je passe le document en facture. Henrri m'a créé, une facture provisoire, donc, pour que ton tableau de bord et ton tableau d'analyse soit juste et pour avoir
des chiffres justes pour pouvoir les analyser et du coup, pouvoir réagir et agir en conséquence. Et bien on va avoir quelques ajustements à faire avant de valider la facture.

Je reviens donc dans l'édition des lignes et je reviens sur mon regroupement.

Donc les questions qu'on peut se poser, elles sont de plusieurs ordres et donc parmi celles dont on discutait avec cette abonnée dont je te parlais tout à l'heure, il y a le fait que, et bien sur mon devis, j'avais prévu 3 pots de peinture avec un prix d'achat de 25 euros l'unité.

Qu'est ce qui se passe si, en réalité, j'ai utilisé seulement deux pots ou si j'en ai utilisé 4 au lieu
des 3 qui étaient prévus ? Et qu'est ce qu'il se passe si finalement, mon prix d'achat, quand je l'ai commandé à mon fournisseur, n'était pas de 25 euros, mais grâce à une bonne négo, était plutôt de 23. Ou alors j'ai subi une hausse de prix entre le moment où j'avais fait mon devis et au moment où il a été validé par le client. J'ai pas modifié le devis, donc je dois intégrer une hausse de prix d'achat et tout ça, bien sûr, sans le répercuter sur le prix
qui a été validé avec le client.

Donc, la première chose qu'on peut faire, c'est de réajuster nos prix d'achat. Pour cela, je vais venir sur mon pot de primaire. Je viens décocher la case fixe ici pour le laisser modifier librement le taux de marge et je vais renseigner mon prix d'achat réel qui est de 15,50. Et tu vois que Henrri m'a recalculé le taux de marge réel qui est de 43,64%.

Je vais faire la même chose sur la peinture d'impression et là, c'est pareil. J'ai réussi à faire une meilleure opération que prévu et je l'ai négocié à 23,50.

Donc tu vois que j'ai changé mes prix d'achat ici, mais que par contre, je n'ai pas changé les prix de vente. Et du coup, je n'ai pas changé non plus le prix de vente total de ma remise en peinture. Ce que j'ai fait, c'est que j'ai simplement amélioré le taux de marge unitaire sur chacun des pots de peinture. Maintenant, ce qui s'est passé également, c'est que j'avais prévu d'utiliser 3 pots pour le chantier. Mais en réalité, le rendement a été moins bon que prévu pour un certain nombre de raisons.

Le support était moins bon que je l'imaginais et des difficultés à la préparation. Bref, j'ai consommé 4 pots au lieu des 3 que j'avais prévu sur la sous couche.

Cette surconsommation n'est pas du fait de mon client donc je ne souhaite pas lui répercuter ça dans le prix de vente. Donc, ce que je souhaite ici, c'est maintenir le prix de vente que j'avais prévu à 657,51. Par contre, je vais venir ici indiquer que j'ai consommé 4 pots au lieu des 3 qui étaient prévus.

En passant la quantité en 4, Henrri m'a corrigé le prix de vente, mais moi, je ne souhaite pas modifier ce prix de vente, donc je vais ajuster mon prix et je viens lui forcer le prix de vente.

Du coup, j'ai un ajustement de prix de vente du regroupement que je viens affecter à la famille produit puisque
c'est bien sur les produits que j'ai cet ajustement et j'ai un ajustement de 27 euros 50. Donc tu vois que sur mon devis, je garde bien le même prix total pour le chantier que je vais facturer à mon client.

Par contre, j'ai renseigné les prix d'achat réellement payés à mon fournisseur et les quantités réellement consommées.

Je reviens à l'édition des lignes au passage. Si tu ne souhaite pas que ton client puisse voir le détail de ce qui compose le regroupement, tu peux cliquer sur masquer le détail des trois lignes. Et je reviens sur mon document. Et là, je vais pouvoir facturer à Mme Durand la remise en peinture de son séjour, qui est maintenant terminée
pour un total de 657 euros 51. Elle n'en saura pas plus.

Par contre, nous, nous savons que ces 657 euros 51, ils se décomposent en 207 euros 51 de produit, 450 euros de services. Avec le détail des prix d'achat et le détail des marges pour chacun des produits. Je peux maintenant finaliser la facture.

Trouver et analyser la marge brute réelle de mon entreprise

Et maintenant que j'ai finalisé ma facture, je peux retourner dans mon tableau d'analyse. Et Henrri m'a calculé si je viens ici dans la vente de produits. J'ai vendu pour 207 euros 51 de produits et que j'ai réalisé un taux de marge brute moyen de 36,15%.

Et donc je peux voir que sur ce chantier là, j'ai en réalité alors que j'avais prévu un devis avec 40% de marge brute réalisé quand j'intègre tous les éléments réels, c'est à dire les prix d'achat réels et les consommations réelles sur le chantier. Un taux de marge moyen de 36,15%. J'ai donc un retard à ce jour de 3,85% par rapport à mon objectif de taux de marge brute moyen sur mes produits de 40%.

Et je peux même voir le détail ici puisque je vois que mon chiffre d'affaires est de 235 euros 01, mais que j'ai un total d'ajustement de 27 euros 50.

Donc, voilà ici la marge que j'ai perdu du fait de la mauvaise estimation au moment du devis de ma consommation de pot de peinture.

Voilà donc, on a vu ensemble comment Henrri analysait des taux de marge brute pour te donner un chiffre juste en permanence par rapport à la réalité de chantier.

Donc là, on l'a fait sur un seul devis. Donc, la marge brute est analysée sur ce devis. Mais au fur et à mesure que tu vas facturer des devis, ces chiffres vont s'ajuster pour refléter la moyenne de l'ensemble de tes devis.

Donc, bien sûr, en terme de pilotage de ton activité et de la rentabilité de ton activité sur tes marges brutes, ton objectif, c'est qu'au fur et à mesure des devis, tu t'assure de t'approcher et de rester au moins à ton objectif de marge brute globale. Si celui ci, tu la fixé à 40%, par exemple.

Donc là, on voit que ce chantier nous a fait perdre de la marge par rapport à l'objectif. Cela veut dire que sur les prochains chantiers sur lesquels on va travailler, il va falloir qu'on augmente au niveau du devis l'objectif de marge brute pour pouvoir, au fil des chantiers, récupérer notre objectif annuel de 40%.

Conclusion

J'espère que cette vidéo t'a plu. Si c'est le cas, laisse moi un pouce bleu. Si tu as des questions, des sujets que tu voudrais approfondir, laisse le moi en commentaire. Si tu ne l'as pas encore fait pense à t'abonner à la chaîne, ça te permettra de voir d'autres vidéos de ce type là. Tu peux également cliquer sur la cloche YouTube t'alerte quand je publie de nouvelles vidéos. Moi, je te dis à bientôt dans une prochaine vidéo et d'ici là, je te souhaite un très bon business.


Tags


Tu pourrais aussi aimer

Comment fixer ses prix et ses objectifs de chiffre et de marge ?

Analyse de rentabilité de plat avec mise en place sur GesRestauration

Laisse un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

T'abonner à ma liste VIP maintenant !